CHARGEMENT

Tapez votre recherche

Poésie Témoignages Tous les articles

Les baumes au coeur

Partager

Dans le téléphone de chaque personne, se trouve un tout petit onglet “Notes”. 

Osez ouvrir cette application qui souvent cache beaucoup de secrets et d’énigmes. 

Cet endroit où les gens laissent parler leur imagination au son de la musique, à la vitesse de leurs vies. 

Dans la mienne, vous y trouverez une immensité de choses : des titres de musique, des citations imaginées ou trouvées sur la première page d’un livre de Musso. 

Des rendez-vous que j’oublierai sûrement ou des adresses pour permettre à mon super sens de l’orientation de s’y retrouver.

Mais elle fait surtout place à de long textes, pleins de rancoeurs, d’amour, de peine et d’espoir. 

Laissez-moi partager une de ces notes avec vous. 

« Je suis en pleine balade nocturne. Avec le printemps qui arrive et la fonte des neiges, l’immense lac canadien bordant le village où j’habite est à son maximum.

La fin du coucher de soleil montre le bout de son nez. J’écoute ce bruit assourdissant, presque angoissant, qui donne l’impression que les vagues vont m’avaler, et pourtant l’attraction de celles-ci me fait rester, assise sur le sable, plongée dans mes pensées. 

Je prends une grande bouffé d’air frais, mets mes écouteurs et me remets à marcher. 

Puis à danser. 

Je me retrouve pour quelques secondes, mon corps ne pouvant s’empêcher de s’exprimer sur cette immense plage. 

Je sais qu’il se sent trop serré dans la bulle où l’on vit en ce moment. Vivement qu’on en crée une autre, avec plus d’oxygène, plus de couleurs, plus de nous. 

Les musiques défilent, chacune provoquant des flash-backs, des mouvements de hanche ou juste des larmes coulant sur mes joues. 

Une petite voix dans ma tête me murmure : “Hé, regarde, tu n’es pas perdue, tu es là, certes pas souvent, mais quand tu réapparais, tu retrouves cette force en toi qui ne te fais pas baisser les bras alors continue. Laisse le temps faire les choses. N’oublie pas tes baumes au coeur”.

Mais où veux-tu en venir Mathilde ? Qu’est-ce que c’est des “baumes au coeur”? 

Tout simplement, encore une fois, cette balade nocturne, entre moi, ma musique et cette étendue d’eau, m’a prouvé ce qui me redonnait de la force quand celle-ci s’éloigne un peu trop de moi. 

J’ai appelé ça les baumes aux coeur : ces choses qui nous rappellent la chance que l’on a d’exister dans des moments où nous nous sentons perdus dans ce vaste monde qui est le nôtre.

Je les ai inventés dans le métro montréalais. 

Je me rappelle, je lisais ce livre sur le bonheur, “La puissance de la joie”, de Frédéric LENOIR, en même temps que mes musiques défilaient sur mon vieux iPod Nano première génération. 

Les stations s’enchaînaient et pourtant, je n’avais pas envie de sortir de ce métro et de quitter mon livre, car ces moments entre celui-ci, moi et ma musique devenaient une bulle remplie de bonheur et de simplicité. 

Ce livre vous rappelle ces papillons qui vous parcourent le ventre et le coeur dans les moments de pur bonheur.   

Il m’est même arrivé plus d’une fois de sourire dans le métro. 

Il m’a fait me souvenir de ce sentiment de bonheur que je ressens quand je sens la brise du vent marin sur mon visage, mes pieds au bord de la Méditerranée, et le sable chaud sur mes mains. 

Les mots doux de ma famille, ces cafés en terrasse en fin de journée, où le soleil s’apprête à nous dire “Bonne soirée!”, où l’ambiance est chaude et chaleureuse. 

Ces bouteilles de vin bues sur la terrasse avec mes amis, mes différents voyages, mes cris pour encourager mon équipe de rugby comme si j’étais sur le terrain avec eux. 

Mes moments entre moi et moi-même, me perdant dans les rues, musique dans les oreilles. 

Les baumes au coeur nous rappellent ce qui nous fait vibrer, ce qui nous fait vivre.  

Ils nous permettent de trouver la force de laisser parler notre nous intérieur, laissant de côté la pression sociale, les influences de chacun, le regard des gens qui nous entourent, sans culpabilisation.

Trouver ces petites choses simples de la vie qui nous font ressentir, juste pour quelques instants, ce moment de pur bonheur, permet de revenir à notre base quand celle-ci s’est perdue, et de vivre chaque moment de sa vie intensément, pour en créer des souvenirs qui vous provoqueront, à leur tour, un immense bonheur. »

1, 2, 3, la chasse aux baumes au coeur est ouverte. Laisse toi aller.

Mathilde

Initialement publié le 03/06/2018

Source de l’image d’accueil : Inconnue (Tumblr)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivant